Achille n’est pas le seul à avoir une faiblesse au talon. Voici des explications sur la talalgie, des conseils efficaces pour la prévenir, la soigner, et des détails sur l’intérêt de l’ostéopathie dans sa prise en charge.

 

Talalgie

Talalgie

C’est quoi une talalgie ?

Il s’agit d’une douleur sur le talon, sur l’os qu’on nomme le calcanéum. Il s’y insère de nombreux muscles et ligaments susceptibles de devenir douloureux.

Pourquoi j’ai mal à cet endroit ?

Il existe beaucoup d’origines aux douleurs du talon :

Origine mécanique :

La talalgie est souvent la conséquence d’un surplus de pression sur l’arrière du pied. Ainsi, elle peut être dû à un surpoids, un manque de souplesse dans les mollets, à des chaussures mal adaptées ou tout simplement à un défaut de posture du pied (pied creux/plat).

Pathologies spécifique du talon :
  • Tendinite d’Achille

Le tendon d’Achille s’insère en arrière du talon et cause des douleurs en cas de sur-sollicitation. Article détaillé ici.

Tendinite d'Achille

  • Fasciite plantaire

Le fascia plantaire soutient la voûte plantaire et devient douloureux si la pression sur le pied est trop importante. Article détaillé là.

Fasciite plantaire

  • Epine calcanéenne

Face à de trop fortes contraintes sur le fascia plantaire, le corps produit de l’os sous le calcanéum afin de protéger le talon. Un article ici.

  • Maladie de Haglund

Cette fois, les contraintes sont trop fortes sur le tendon d’Achille. Le corps créé alors de l’os à l’arrière du talon.

  • Maladie de Sever

Cette pathologie survient chez les enfants sportifs entre 8 et 13 ans. Elle est la cause d’une intense pratique sportive qui impose trop de charges au cartilage de croissance du talon. L’enfant souffre alors d’une forte douleur à l’arrière du pied lors de la course. Elle oblige l’arrêt complet du sport pendant quelques temps mais ne laisse aucune séquelle (plus de détails ici).

Je fais quoi si j’ai une talalgie ?

On l’a vu, la cause de la talalgie est une surcharge sur le talon. Ainsi la première chose à faire en cas de douleur est de mettre le pied au repos et de glacer la zone douloureuse. Ensuite, il convient de poser un diagnostique en allant voir votre médecin afin d’appliquer le bon traitement. Enfin il faut trouver les raisons de l’augmentation de la pression sur le talon et tenter de les corriger (poids, chaussures, position du pied, etc).

Mais si je veux éviter que ça m’arrive ?

Le plus efficace reste de s’étirer régulièrement les mollets et la voûte du pied. Voici donc quatre exercices efficaces :

Et l’ostéopathie ?

L’objectif est le même, trouver pourquoi le talon est surchargé. En effet, un manque de mobilité sur les articulations de la cheville et du pied crée une hausse des tensions musculaires et ligamentaires, favorisant les blessures. De même pour la répartition de votre poids qui peut être déséquilibrée à cause d’une mauvaise posture.

Pour y remédier, l’ostéopathe assure la liberté de tous les os du pied et de la cheville (plus d’infos là). Ensuite, il rétablie une posture harmonieuse à votre corps afin de diminuer la sollicitation sur le talon et ainsi, limiter le risque de blessure et éviter les récidives.

pied

Le petit mot de la fin :

Le talon amorti le poids à la marche ou à la course. Sa bonne santé est donc essentielle à toute pratique sportive ou simplement afin de se déplacer sans encombre dans la vie de tous les jours. Alors il mérite bien qu’on s’occupe de lui.

2 réflexions sur « Talalgie »

  1. Bonjour et merci, je ne trouve pas d’info sur ma douleur externe du calcaneum, appui et pression? pas épine, pas talalgie plantaire? une idée?

  2. Bonjour,

    Difficile de vous répondre à distance, sans un examen approfondie et une palpation pour trouver l’origine de vote douleur.
    N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant / votre ostéopathe afin qu’il trouve la réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *